Concurrence du cinéma français

"Cependant cette hégémonie, comme toutes les hégémonies, est sujette à la méfiance et à l’envie. Le cinéma américain jouit d’un succès mondial qui n’a d’égal que la critique dont il fait l’objet. Fascination et répulsion se mêlent dans la plupart des individus. Le public mondial est friand de ses blockbusters, mais les critique et aspire à un cinéma plus diversifié et proche de sa culture. Toutefois, le cinéma est une industrie qui en plus comporte une forte part d’aléatoire sur les perspectives de succès de ses produits. Les conditions d’une offre diversifiée répondant à des besoins difficilement cernables sont un frein à une alternative cinématographique. C’est pourquoi le cinéma américain, en dépit de ses défauts, possède au moins la force que lui confère un public extrêmement vaste et qui sait à quoi s’en tenir lorsqu’il entre dans une salle.

Dans sa concurrence avec l’Amérique, l’Europe souhaiterait avoir le formidable atout que constitue une industrie culturelle surpuissante et qui sert infiniment la diffusion du modèle de civilisation de son pays d’origine. Mais l’Europe demeure plurielle, le cinéma européen peine à éclore autant que l’identité européenne, et les frontières cinématographiques existent bel et bien dans ce continent.

En son sein, la France fait figure à part. Seul pays à vouloir vraiment tenir tête à l’hégémonie mondiale du cinéma américain, elle est aussi, dans une certaine mesure, le seul pays du continent qui y arrive. Des politiques volontaristes ont su préserver une industrie du cinéma qui a disparu ailleurs. Mais si, à l’instar de l’automobile, la France a été un pays précurseur dans le cinéma et trônait devant les Etats-Unis au début du XXème siècle, force est de constater que l’Oncle Sam l’a depuis longtemps largement dépassée, et le combat s’avère inégal contre une industrie bien rôdée et sûre d’elle.

L’enjeu est, au fond, de savoir ce que représente le cinéma. Au-delà de l’art, au-delà de l’industrie, c’est le mode de vie et la culture des peuples du monde qui se trouvent influencés par le cinéma dominant. L’identité culturelle de chaque pays doit-elle être protégée de l’influence de cette culture globale, bien que cela paraisse aller contre la marche du temps ?"


Depuis quelques années, l’Europe tente de concurrencer les Etats-Unis et de diversifier le cinéma, vu comme trop américain. On peut citer plus particulièrement la France qui est le seul pays européen à réellement réussir à concurrencer les Etats-Unis, même si elle reste largement dominée par les Etats-Unis. On peut en effet citer des  films français qui ont eu un succès tel que les Etats-Unis ont décidé d’en faire un remake américain : « Bienvenue chez les Ch’tis » ,« Lol » ou plus récemment « Intouchables ». Toutefois, les Etats-Unis restent le pays dominant sur le marché du cinéma et des séries.
Cependant certains films français comme "The Artist" arrivent à s'imposer et à concquérir les Etats-Unis. Ainsi, "The Artist" a reçu pas moins de cinq oscars face à des icones: Jean Dujardin devance ainsi George Clooney et Brad Pitt pour l'oscar du meilleur acteur et Michel Hazanavicius reçoit l'oscar du meilleur réalisateur face à Martin Scorsese et Woody Allen .

Il semble donc que même si le cinéma américain garde de sa superbe, il doit faire face à une concurrence du cinéma européen de plus en plus importante.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site