Les maîtres du spectacle

"Le cinéma est devenu au XXème siècle la forme d’art la plus répandue, supplantant largement la peinture et la lecture, le théâtre et l’opéra. Chaque année, des milliards de spectateurs se pressent dans les salles obscures pour passer un moment de rêve et s’extraire de l’ordinaire. Toutes les classes sociales sont présentes, tous les âges, toutes les nationalités. Cadre de références communes, lieu d’échanges et d’apprentissage, ouverture aux autres cultures, le cinéma représente bien plus qu’un simple divertissement.
En effet, et il est aussi une industrie. Une industrie du spectacle qui nécessite des moyens colossaux pour qu’une œuvre soit largement diffusée. Des millions de personnes de par le monde travaillent pour le cinéma. Production, distribution, exploitation, tels sont les trois piliers d’une filière très gourmande en capitaux. Une industrie où la concurrence est présente, et où la course au meilleur film pour toucher le plus large public a fondé l’essor d’un secteur économique où art et technique se conjuguent pour offrir un spectacle sans cesse renouvelé.

Le cinéma américain, que nous identifierons dans cette étude au cinéma hollywoodien, a eu dès ses débuts cette logique commerciale inscrite comme contrainte et objectif. Mieux que tout autre pays, les Etats-Unis ont su faire des films des objets de rêve et de fascination, et l’industrie cinématographique est partie à la conquête de son public, sur le territoire américain d’abord, puis sans qu’aucune frontière ne vienne plus limiter ses ambitions. La Motion Picture Association of America règne sur le monde cinématographique comme le symbole d’un pays dont la culture façonne le monde depuis des décennies. Hollywood offre du spectacle au monde comme Rome offrait du pain et des jeux à ses citoyens."

 
L’américanisation est en grande partie due au ait que le cinéma est devenu au XXe siècle la forme d’art la plus répandue, suivie par la télévision. Des milliards de spectateurs vont chaque année au cinéma  ce qui explique une diffusion très importante. De plus le cinéma est accessible à tous, quels que soient l’âge, la classe sociale ou la nationalité. Le cinéma est très vite devenu une industrie.Cette industrie nécessitant des fonds colossaux, on peut comprendre que les Etats-Unis, ayant des fonds très suffisants, soient les seuls à pouvoir produire autant de films et de séries et les diffuser dans le monde entier.Mais le cinéma n’est pas seulement une industrie, une production de masse, c’est avant tout un spectacle et les Etats-Unis y sont les maîtres : effets spéciaux, tournages dans des décors divers et magnifiques, plus récemment 3D… Tout cela, qui n’est pas à la portée de tous les producteurs, rend les films plus attrayants et surtout, « offre du rêve » aux spectateurs. De plus, un film attrayant, fascinant, nous pousse bien souvent à aller voir la suite ou aller voir d’autres films de la même production.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site